Ralentissez : voici les signes d’un surmenage

Le surmenage désigne un ensemble de troubles causés par une activité intellectuelle ou physique très intense. Il peut être lié à des facteurs tenant à la vie personnelle ou professionnelle (burn-out).

Vous vivez une situation similaire et vous vous posez la question de savoir quels sont les signes précurseurs du surmenage afin de déterminer s’il vous est essentiel de ralentir ? Nous vous disons tout des symptômes annonciateurs du surmenage.

Ralentissez: voici les signes d’un surmenage

Signe de surmenage : une fatigue persistante

La fatigue en règle générale s’explique avec des raisons précises et circonstancielles : une activité physique excessive, une nuit blanche, une séance de travail, etc. Mais lorsqu’elle est très intense et dure considérablement, elle peut constituer un facteur annonciateur de surmenage.

En effet, la fatigue lorsqu’elle annonce un surmenage dure beaucoup plus longtemps que d’habitude et est accompagnée de sérieuses difficultés de récupération. Un long weekend de repos ne vous suffira plus pour récupérer de votre semaine de travail. Accomplir des tâches quotidiennes vous demandera également plus d’efforts que de coutume.

Début d’insomnie ? Ralentissez !

Il s’agit là de l’un des signes les plus flagrants du surmenage. L’insomnie est due au fait que vous êtes continuellement en train de stresser au sujet d’une tâche qu’il vous reste à accomplir ou de celle que vous pourrez accomplir de plus pour améliorer une quelconque situation.

En clair, la tension accumulée au cours de la journée se prolongera la nuit et vous empêchera d’avoir un sommeil profond et paisible.

Des difficultés à se concentrer

L’un des signes précurseurs d’un surmenage est la difficulté que vous éprouvez à vous concentrer. Cette difficulté provient essentiellement du fait d’un manque de sommeil et d’énergie. Vous serez constamment dans un état de fatigue et il vous sera très compliqué de focaliser votre attention sur des tâches que vous réalisiez quotidiennement.

Qu’il s’agisse de la conduite d’une voiture ou de travaux élémentaires, vous aurez plus de mal à vous concentrer. Au fil du temps, vous oublierez plus rapidement des informations.

L’irritabilité est un autre symptôme

Il vous arrive bien évidemment de vous irriter face à une situation ou un fait quelconque. Toutefois, si vous réagissez différemment et de manière beaucoup plus vive que de coutume, vous montrez probablement des signes de surmenage.

Vous vous énervez et exprimez votre colère dès que vous sentez une légère contradiction ou une critique d’un de vos collègues ou proches. Le travail, les courses, les petites taches du quotidien, tout pour vous devient source d’énervement. À moyen terme, vous pourrez développer des tics nerveux.

Le manque de motivation

Le surmenage est en lien avec le stress subi dans un environnement tel que celui du travail par exemple. Vous montrez des signes de surmenage si l’envie de vous lever et prendre le chemin de votre travail vous quitte.

Vous angoissez constamment à l’idée de travailler, vous vous sentez incompétent, le doute et le découragement vous envahissent. Il est temps pour vous ralentir.

Autres signes annonçant un surmenage

Bien d’autres signes sont considérés comme prémisses d’un surmenage. Il s’agit entre autres :

  • d’une attitude cynique et un sentiment de frustration,
  • d’un sentiment d’insécurité,
  • des pertes de mémoire,
  • d’un repli sur soi,
  • des problèmes cutanés,
  • d’une perte ou gain de poids.

Vous en savez à présent un peu plus sur les signes annonciateurs d’un surmenage. Si vous constatez donc la survenance de l’un de ces symptômes, il est sans doute temps pour vous de prendre du recul, et d’apprendre à lâcher prise afin de retrouver un meilleur rythme de vie.